Home

Je crois que vous commencez à me connaître un peu, pas besoin dès lors de vous décrire mon sentiment en entrant dans la petite boutique Graines d’épices, rue de Serbie, dans le quartier des Guillemins. Je crois que si j’avais été un chien, ma queue n’aurait cessé de battre. Heureusement, j’ai plus de tenue. Je me suis donc contentée d’entrer dans le magasin, de sourire et de lancer un timide « bonjour » à Yves. Yves, c’est lui qui, avec l’aide de sa compagne Katherine, a donné vie à cette merveilleuse petite enseigne dédiée aux épices. Devant un bon thé noir Chai épicé, il me raconte la quête de sens qui l’a conduit à ouvrir Graines d’épices un 9 novembre 2013. Après un master en management et un parcours professionnel fait de programmation et de comptabilité, il a eu l’envie, le besoin vital d’un retour à lui-même et aux autres. Progressivement, étape par étape, il a donc imaginé, conçu et réalisé un projet riche d’humanité, de sens et de goût. Graines d’épices était né.

IMG_3428

Cette boutique spécialisée en épices ou épicerie originelle, comme Yves aime le rappeler, regorge de potiquets en tout genre remplis d’épices aux couleurs intenses et aux saveurs profondes. Il est également possible d’y boire un thé ou un café (sur place et très bientôt à emporter) accompagnés de petites pâtisseries maison que Katherine confectionne avec amour. Cette dernière va d’ailleurs bientôt proposer une petite restauration (sur place ou à emporter également) et des ateliers de cuisine afin de partager sa connaissance des épices, leurs principes d’utilisation et de délicieuses recettes. Je me réjouis déjà ! Derrière toutes ces activités, des épices bien sûr mais aussi du respect pour les hommes derrière chaque transaction. C’est pourquoi Yves et Katherine privilégient le bio et les produits économiquement, socialement et écologiquement responsables. Pas d’emballage superflu, Yves vend des sacs de jute réutilisables et chaque client vient  avec les petits pots de départ afin de les réapprovisionner. Quant aux mélanges d’épices, tout est fait maison, dans le petit atelier, à l’arrière de la boutique.

IMG_3415

Je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de demander à ces spécialistes des épices quelques recommandations et conseils d’utilisation. Pour conserver au mieux leurs arômes par exemple, il est impératif de protéger ses pots d’épices de l’humidité et de la lumière. Un tiroir ou une armoire sera donc à privilégier. Je vais me hâter de déplacer mon étagère de la proximité de la hotte. Hum. Pour les mêmes raisons, il faut donc proscrire le « saupoudrage » d’épices directement au-dessus d’un plat fumant. Double Hum. Si beaucoup d’épices utilisées en début de cuisson se révèlent davantage (cumin, coriandre, carvis, cannelle, curcuma et j’en passe), les herbes aromatiques préfèreront quant à elles une utilisation à mi-cuisson, juste le temps d’une parfaire infusion. Dernier petit truc, utilisez le poivre en fin de cuisson afin d’éviter toute amertume ! Pour le reste, Je vous laisse entre les mains expertes de Katherine et Yves chez Graines D’épices, rue de Serbie, n°7 (ouvert du lundi ou samedi de 10h à 18h). N’hésitez surtout pas à leur poser des questions, ils adorent ça et vous conseilleront à merveille pour chacun de vos besoins. Je vous laisse, je vais sniffer un peu de mon nouveau paprika 😉 .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s