Home

Hier soir, j’ai eu le plaisir de co-organiser et d’animer un petit « repas/atelier de cuisine » entre amis sur le thème de la récup’ et du détox. Alors, j’avais envie de vous raconter un peu et de partager avec vous une des recettes que nous avons mitonnées gaiement tous ensemble.

Le menu se composait de chips de légumes, d’un bol de nouilles de riz au bouillon de crustacés maison et d’un carrot cake. Les chips de légumes dont je vous ai déjà parlé sur le blog (https://dessinemoiunragout.wordpress.com/2015/11/09/chips-de-panais/) sont une belle alternative à l’éternel paquet de Grills grassouillets. C’est une façon gourmande de manger des légumes (betteraves, carottes, etc) et on évite le trop plein de graisse en les passant au four plutôt qu’à la friteuse. Dans l’idée de la cuisine « récup », nous avions acheté des légumes exclusivement bio dont nous avons conservé les épluchures après les avoir vigoureusement frottés à l’eau claire. Ces dernières nous ont servi à confectionner un bouillon de base par lequel on peut alors remplacer les petits cubes que l’on trouve dans le commerce et qui contiennent généralement pas mal de mauvaises graisses. Avec ça, nous avons arrosé un bon plat de nouilles de riz coiffées de coriandre fraîche. Le carrot cake était, quant à lui, le dessert idéal pour un repas détox. En effet, la carotte, naturellement sucrée, permet de diminuer la quantité de sucre raffiné généralement très présent en pâtisserie.

Je vous propose un petit focus sur la recette du bouillon maison. C’est simple, bon, facile et économique. What else ? Pour une casserole de taille moyenne, il vous faudra : 1 généreux filet d’huile d’arachide / sel / muscade / 1 bouquet garni / les épluchures de quelques pommes de terre, panais et carottes bio parfaitement nettoyés / 2 poireaux, bio également / les carapaces et têtes d’une vingtaine de scampis ou grosses crevettes / eau.

IMG_3399Placer les épluchures et les poireaux dans une casserole contenant l’huile. Saler généreusement et ajouter la muscade. Faire revenir 5 à 10 minutes sur feu vif en remuant régulièrement puis ajouter les carapaces. Poursuivre la cuisson 5 min avant d’ajouter le bouquet garni et de couvrir d’eau en suffisance pour obtenir une quantité suffisante de bouillon (pensez qu’une fois les épluchures et carapaces retirées, le volume sera nettement moins important). Porter à ébullition puis diminuer le feu et laisser infuser minimum une heure. Plus le bouillon restera doucement sur le feu plus les saveurs se diffuseront et le goût sera concentré. Tout au long de la cuisson, écumer à l’aide d’un chinois la fine couche de mousse qui se forme à la surface du mélange. Une fois le temps dont vous disposez écoulé, passez le bouillon au chinois afin d’en éliminer tous les résidus. Réitérer l’opération si nécessaire afin d’obtenir un mélange limpide. Rectifier l’assaisonnement selon les goûts tout en gardant à l’esprit que ce bouillon remplacera les cubes habituellement utilisés pour assaisonner une soupe. Cette préparation peut être congelée pour ensuite remplacer l’eau de cuisson des légumes ou céréales mais aussi servir de base à une soupe de poisson, à une sauce, ou servir à agrémenter une autre préparation telle que le bol de nouilles de riz que je vous propose ici :

Pour 4 bols repas, prévoyez : 20 scampis ou grosses crevettes (dont les carapaces agrémentent déjà le bouillon) / un beau bouquet de coriandre fraiche / 1 botte de jeunes oignons / 2 bâtons de citronnelle / 1 petit morceau de gingembre / 4 portions de nouilles de riz / 1 petit piment / 1 peu de Sambal (purée de piments) / 1 càs d’huile de coco (magasin bio) / 1 sachet de pousses de soja / sel.

IMG_3398Cuire les nouilles selon les indications notées sur le paquet et réserver. Retirer la première enveloppe des bâtons de citronnelle et hacher très finement le cœur. Ciseler les jeunes oignons et le piment épépiné. Éplucher le morceau de gingembre et le couper en très petits morceaux. Faire revenir les oignons, le piment, la citronnelle et le gingembre dans l’huile de coco environ 5 à 10 minutes. Ajouter le soja, saler et poursuivre la cuisson 5 minutes. Recouvrir à niveau avec le bouillon aux crustacés et laisser infuser 5 minutes (le reste du bouillon doit être bien fumant dans une autre casserole). Dresser les bols : déposer une bonne portion de nouilles, ajouter une bonne quantité de préparation au soja puis recouvrir de bouillon bien chaud. Terminer par la coriandre ciselée et une pointe de couteau de sambal avant de sortir les baguettes et de vous en mettre plein la chemise. Sinon, c’est pas drôle !

Mais … mais, où sont les scampis sur la photo ? …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s