Home

Cela fait déjà quelques mois à présent que la courge est reine de nos cagettes. On l’aime, on la chérit, on l’achète, on la mange  … et on recommence. Jusqu’au jour ou s’amorce une phase de lassitude : on en a un peu marre des soupes au potimarron, des courges grillées au four et de la purée de butternut. Vous pouvez le dire hein, n’ayez pas honte, on passe tous par là à un moment ou un autre en hiver. C’est inévitable. Du coup, on essaye un peu d’innover et c’est exactement ce que je vous propose aujourd’hui avec ces petites galettes (type rösti) aux patates et au potiron. C’est bien beau d’innover, mais ça ne se fait pas sans mal car c’est bien souvent sortir des sentiers battus et, sortir des sentier battus, c’est bien souvent patauger un peu. Bref, j’ai eu quelques ratés mais maintenant, je suis contente du résultat et j’ai envie de jouer la réconciliatrice de courge et autres cucurbitacées. Alors à vos potirons et vos râpes m’ssieurs’dames !

Pour 6 à 8 galettes, prévoyez : 3 pommes de terre / 150g de potiron râpé / 3 feuilles de sauge fraiche / 2 jaunes d’œufs / 5-6 tranches de pancetta / 1 gousse d’ail / 1 échalote / une pincée de gingembre, de muscade, d’origan et de paprika / huile d’olive / 1 petit piment / sel / poivre / 1 bûche de fromage de chèvre / jeunes oignons.

IMG_3349

Râper grossièrement la chaire du potiron puis la laisser égoutter dans un chinois avec un peu de sel environ 30 minutes (remuer de temps en temps). Dans une poêle, faire revenir l’échalote, l’ail et le piment haché dans un peu d’huile d’olive. Après 5 minutes (l’échalote doit être translucide mais pas colorée, modérez donc la chaleur), ajouter la pancetta coupée en lamelles et poursuivre la cuisson 5 min. Pendant ce temps, éplucher et râper les pommes de terre (utiliser le côté de la râpe avec les trous les plus grands). Dans un plat, mélanger le potiron, les pommes de terre, le mélange échalote-pancetta, la sauge ciselée et les épices. Saler et poivrer puis ajouter les jaunes d’œufs. Bien remuer puis prendre une petite quantité du mélange dans le creux de la main et presser pour faire couler l’excédent de liquide. Former une petite boulette avant de l’aplatir délicatement. Déposer dans un poêle chaude et recommencer avec le reste du mélange. Après 5 à 10 min (selon épaisseur), retourner délicatement les galettes sur l’autre face et poursuivre la cuisson 5 à 10 min également. Les disposer ensuite dans un plat allant au four avec une rondelle de chèvre et enfourner 10 min dans un four préchauffé à 180°C. Servir avec quelques lamelles de jeunes oignons.

Le top avec ces petits röstis, c’est qu’ils se marient avec plein de préparations différentes, ce qui fait d’eux les compagnons parfaits de vos brunchs. Troquez le fromage de chèvre contre de la feta émiettée ou une tranche de mozzarella. Vous pouvez également servir les galettes avec un œuf juste poché. Et pour la version végé, je compte sur vous pour enlever la pancetta et décorer les galettes de chips de chou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s