Home

Voici le premier article de cette année 2016. J’en profite donc pour vous souhaiter mes meilleurs vœux ! Par contre, si vous espériez trouver une petite recette détox d’après fêtes, va falloir repasser ! Comme j’aspire à une année pleine de rencontres, de cuisine et de voyages, je continue sur la lancée du réveillon du nouvel an qui a été un heureux condensé de tout cela ! Allez, je vous raconte un peu …

Je n’ai jamais été une grande fana du réveillon. Autant j’adore Noël, autant le nouvel an et sa sacrosainte question « que fait-on? » me couperaient presque l’appétit. J’avais donc décidé, en mon âme et conscience, de ne rien faire. C’est là qu’entre en scène un vieil et cher ami qui me convie fort aimablement à une soirée, bouleversant ainsi mes grands projets de … rien. Le concept ? Une petite fiesta entre amis sur le thème de la Nouvelle-Orléans. Heureuse à l’idée de revoir des têtes connues, d’en découvrir d’autres et de tester la cuisine de Louisiane … j’ai craqué ! Et j’ai bien fait.

Le crapuleux apéro que je vous propose aujourd’hui me vient des hôtes de choc de cette soirée. Ne reculant devant rien pour faire de leur Happy New Orléans une fête digne de ce nom, ils avaient déniché sur internet un site riche en recettes locales. Si la majorité d’entre nous aurait abandonné cette préparation à la seule lecture des ingrédients (ce dip à tartiner est fait, entre autre, de cheddar et de pâte d’ail), l’Amiral et sa tendre compagne eux, ont osé (Dieu vous bénisse !).  C’est la pétillante femme enceinte de la soirée qui a  gouté (et apprécié) la première cette mixture d’un orange bien tranché. Cela étant, comme les futures mamans ont parfois de drôles de marottes pendant 9 mois, c’est plus la bonne éducation qui fit franchir le pas au reste des convives. Il suffit ensuite d’une bouchée pour devenir complétement addict et décider 1) d’accaparer le bol discrètement (tu es toujours bien élevé) 2) de partir en Louisiane lors des prochaines vacances (c’est ou ça encore ?). C’est que les autres plats étaient à l’avenant : gambas panés à la coco, poulet aux épices cajun, moules, jambalaya (enfin ça, je m’avance, c’est moi qui l’avais préparée). Bref, la Louisiane -ou en tout cas, la Nouvelle-Orléans- doit valoir le détour, ne serait-ce que pour sa culture culinaire.

Voici donc ce qu’il vous faudra prévoir pour régaler quelques convives à l’heure de l’apéro : 100g de cheddar râpé / 100g de gouda râpé / 1 jeune oignon / 4 càs de mayonnaise / 1 càc de pâte d’ail / 1 càs de noix de pécan hachées / 5 goutes de tabasco / 1 bonne pincée d’épices cajun / 1 càc de vinaigre de Xérès / des petits crackers pour le service. Dans un bol, mélanger et écraser à l’aide d’une fourchette les 2 fromages, la mayo, le vinaigre, le tabasco, les épices et la pâte d’ail. Ajouter ensuite le jeune oignon finement ciselé et les noix de pécan hachées. Mélanger puis laisser reposer quelques heures au frigo.

Spéciale dédicace à mon cher ami l’échalas, à l’Amiral et sa tendre et énergique moitié ainsi qu’à toute la joyeuse bande de ce super nouvel an.

Publicités

6 réflexions sur “Apér’Orléans

  1. Je confirme, la cuisine cajun vaut le détour. En revanche, ne t’y risque pas en été, sous peine de revenir fondue (de chaud) et gonflée (de piqûres de moustiques). Le printemps, c’est la saison idéale. Ou alors, à l’époque du Carnaval -de la Nouvelle-Orléans-, justement…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s