Home

Que l’on aime ou que l’on aime pas, c’est indéniable, la foire de Liège est là ! On l’entend, que ce soit à travers les cris des plus hardis ou les invitations « jingle » en boucle des forains nous conviant à rejoindre leur stand. On la voit aussi, en tout ou en partie : des bouts lumineux d’attractions, par intermittence, les têtes décoiffées des visiteurs aventureux ; enfin, droite comme un i, majestueuse, la grande roue veille sur tout ce petit monde. Et puis ça sent la foire un peu partout avec son mélange d’odeurs si particulier de frites – lacquemants – pomme d’amour – hotdog. Ça donne faim … ou pas. Quoi qu’il en soit, dès que l’on s’approche du boulevard, terre d’accueil pour un mois de cette fête foraine, on croise du monde. Moi, sans doute en partie parce que je ne suis pas une adepte de sensations fortes (en tout cas de ce genre), je préfère faire la foire à la maison et vous proposer ma recette revisitée des croustillons. Après y a plus qu’à tourner en rond très vite dans son salon en écoutant de la musique et l’illusion est totale.

IMG_2969

Pour un cornet d’une quinzaine de croustillons (taille balle de golf, j’aime le microscopique), il doit y avoir dans vos armoires : 125g de farine / 25 ml d’arôme de fleur d’oranger (à ajuster en fonction de vos goûts) / 1 pincée de sel / sucre glace pour la dégustation / 90 ml de lait / 1 demi sachet de levure / 1 sachet de sucre vanillé / 15g de beurre  / 1 bain d’huile (friteuse ou 1l d’huile d’arachides dans une casserole) / pour les gourmands, 1 peu de sirop d’érable / et pour vous faciliter la vie et rendre les croustillons présentables : 1 poche à douille et 1 paire de ciseaux.

Mélanger la farine, le sel, la levure et le sucre. Ajouter le lait, l’arôme et le beurre fondu. Bien touiller puis laisser reposer à couvert environ 30 min. Faire chauffer l’huile et mettre la pâte dans une poche à douille. Presser la poche au dessus de l’huile pour faire sortir doucement le mélange en le coupant aux ciseaux pour obtenir plusieurs unités. Attention aux spitures de graisse chaude, ça ne pardonne pas, soyez donc délicat comme un chat. Cuire en plusieurs fois si nécessaire afin de ne pas trop charger le bain de friture et garantir une cuisson uniforme. La plongée et relativement courte selon la taille de vos croustillons et la température de l’huile (2 à 4 min). Fiez-vous à la couleur des beignets et retournez-les à mi-cuisson. Bien éponger à la sortie de l’huile puis saupoudrer de sucre glace et d’une lichette de sirop d’érable si vous aimez ça.

Cela dit, je n’échapperai pas à la foire d’octobre car j’ai promis à ma Mère-Grand de lui apporter des lacquemants dont je ne connais pas encore les petits secrets de fabrication…

Publicités

6 réflexions sur “Croustillons fleur d’oranger

  1. Bonjour,
    J’ai une petite question
    Il faut obligatoirement une poche à douille pour qu’il soit aussi beaux que vos photos?? Si oui ou puis-je trouver des poches à douille comme on voit dans les émissions de télé?? (celle ou l’on coup le bout)

    J'aime

    • Bonjour, vous pouvez essayer de vous aider d’une cuillère à soupe pour donner forme à la pâte mais je pense vraiment que la poche à douille facilite le travail. On en trouve en grandes surfaces, elles sont à usage unique et très pratiques puisque l’on peut découper le bout selon l’ouverture souhaitée. Je pense qu’il est également possible d’en trouver dans les magasins de fournitures de cuisine. Belle journée à vous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s