Home

Je vous en parlais il y a peu (cf : Le taboulé qui n’en était pas un) et la voici : ma version du guacamole. Je ne sais pas si je dois continuer à appeler cette recette de cette façon car elle n’a pas grand chose à voir, à part la base à l’avocat, avec le guacamole traditionnel. En effet, ce dernier s’assaisonne souvent avec un peu de tabasco, de la coriandre, du jus de citron vert et de l’ail alors que le mien se pare simplement d’huile de truffe. Drôle d’idée me direz-vous, mais cet incontournable de mes apéros a fait ses preuves, séduit mes convives, rallié pas mal de gens à sa cause … alors je me lance, on verra plus tard ce que l’on fait du nom. Peut-être juste un petit avertissement pour vous qui mesurez déjà l’ampleur de ma passion, que dis-je ma passion … de mon culte pour l’avocat ! Et bien cette préparation est celle que je préfère, vous imaginez ! C’est la décadence : j’en mange à l’apéro, avec des tacos, sur mes tartines à 12h, avec du poisson ou du poulet, dans mes wraps … bref, je trouve –mais je perds toute objectivité en matière d’avocat– que ça va avec tout !

IMG_2277

Pour un apéro tacos à 4, il vous faudra : 1 sachet de tacos nature / 2 avocats mûrs à point (la chaire doit être souple sous vos doigts mais pas flasque) /1 pincée de fleur de sel / poivre noir fraichement moulu / 4 càs d’huile de truffe blanche / 1 ravier de cressonnette. Enlever la peau et le noyau des avocats puis écraser la chaire à la fourchette avec l’huile, le sel et le poivre. Rincer la cressonnette, la couper grossièrement et l’ajouter à la préparation. Mélanger et déguster. Tout simple. Deux petits conseils néanmoins : gardez les avocats au frigo avant de réaliser le guacamole. Cette préparation est meilleure un peu fraîche. Par contre, une fois que c’est prêt, il faut la déguster rapidement car l’avocat s’altère vite et il n’y a pas de citron pour éviter l’oxydation et le noircissement qui en découle.

Comment m’est venue cette idée ?  Je n’en sais rien. J’ai eu une phase « huile de truffe » , que je mettais un peu partout, pour tester. Et forcément, ça a fini sur un avocat. J’ai trouvé cette combinaison totalement merveilleuse et depuis, j’ai du mal à m’en passer. Mais je vous dis, je perds le sens des réalités avec ce guacamole. C’est … mon péché mignon, ma gourmandise, mon extase culinaire, mon âme sœur gustative, mon talon d’Achille, mon mobile de meurtre, mon compagnon de débauche apéritive, l’explication de certains petits plis, ma rêverie d’affamée, mon saint Graal, mon réconfort après l’effort, mon soleil en hiver, ma carotte, mon obsession, mon Noël au quotidien, ma réconciliation avec les fruits, ma douce addiction, mon doudou alimentaire. Bref, vous avez compris …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s